Ses Origines

L'usage des pierres est utilisée par l’humanité depuis plus de trois millions d’années. Sur les sites archéologiques, la présence d’artefacts établit avec certitude que nos lointains ancêtres australopithèques transformaient la pierre pour en faire des outils. Plus proche de nous, les hommes préhistoriques habitaient les cavernes et vivaient ainsi quotidiennement sous la protection du règne minéral. L’histoire de l'utilisation des pierres pour les soins est très ancienne et il est donc difficile de la retracée avec certitude. Néanmoins, nous savons que les hommes des cavernes utilisaient les pierres pour les actes de leur vie quotidienne, entre 15000 et 5000 ans avant notre ère. Les pierres étaient « portées en amulette, travaillées en statuette, dressées en temples mégalithiques : menhirs, dolmens, cromlechs… On y appelait force, fécondité...

Dans l’Antiquité, les indiens Aztèques, Mayas et Incas sculptent la pierre en statues, statuettes et bijoux. En Egypte, le symbolisme des couleurs des pierres, ainsi que l’art de leur placement sur le corps s’organisent. En Chine, en Inde, en Grèce, dans la Rome antique et l’empire Ottoman, chez les Hébreux et les Etrusques, on élève temples et statues, on fabrique bijoux ornés de gemmes, on utilise les pierres pour leurs vertus physiques et psychologiques.

Durant le premier millénaire, la symbolique des pierres s’enrichit considérablement. Que ce soit en occident, en Chine, en Inde, au Japon, en Amérique, en Afrique ou en Australie, le savoir des pierres et l’art de la lithothérapie se développent. Les alchimistes cherchent la pierre philosophale, les Chinois utilisent les propriétés du jade en médecine, les Indiens codifient les propriétés des gemmes et les jeunes brahmanes sont initiés au symbolisme minéral. Dans les tribus nomades de divers continents, les pierres sont utilisées comme objets de relation entre l’homme et le divin.

Au cours du second millénaire, les connaissances s’affinent. L’abbé Haüy découvre au 18ème siècle les sept systèmes cristallins. Les pierres sont utilisées en médecine, essentiellement sous forme de poudres et d’élixirs. La lithothérapie (qui ne porte pas encore son nom) rejoint les disciplines scientifiques médicinales. Puis, sous l’impulsion du progrès des sciences, on se détourne du pouvoir des pierres. Ce n’est que dans la deuxième moitié du vingtième siècle que l’on assiste à un regain d’intérêt pour les pierres et leurs propriétés. 

L'usage des pierres dans notre vie moderne

Les pierres et cristaux font en outre partie de notre quotidien d’"homo technologicus". Le quartz est dans nos montres et ordinateurs, les rubis génèrent les lasers…  Et nous les portons diamant, émeraude, grenat en bijoux… Peut-être un jour trouverons-nous dans cette même technologie les moyens de constituer la lithothérapie en science. Nous pourrons ainsi observer comment les pierres agissent de façon mécanique sur notre corps, notre esprit et notre équilibre énergétique.

D’ici là, chacun est libre de se faire sa propre idée en utilisant les pierres au quotidien. Plus important encore : chacun est libre d’y trouver des bienfaits qu’une expérience millénaires a su mettre en lumière.

Comment profiter au mieux de leurs Bienfaits

Les cristaux émettent une énergie dite fine, bénéfique quelle qu'en soit sa forme, qu'il soit: brut, poli ou taillé. Les pierres peuvent ainsi être portées sur soi sous forme de pendentifs, de colliers, de bracelets ou être disposées dans la pièce sous sa forme brute, de géode ou d'objets et décoration (animaux, arbre, fontaine, etc). La zone de portée augmenterait avec la taille des cristaux